Déclaration du bureau Politique - Exécutive de l’Organisation des Fadaïan du peuple d’Iran(Majoritaire)


Les milices de l’obscurantisme craignent la rébellion des femmes


Le mercredi 8 mars, journée mondiale de la femme, les agents et la cohorte de la République Islamique ont réprimé le rassemblement pacifique des femmes démocrates au parc Laleh, et ont battu sauvagement les manifestants, montrant la haine et la peur que le mouvement des femmes suscite chez ce gouvernement misogyne.
Selon les rapports publiés, un grand nombre d’agents officiels du régime ainsi que des voyous, armés de bâtons et chargés de réprimer les manifestants, étaient déjà sur place quelques heures avant le début du rassemblement. Ce qui attire le plus l’attention dans cette manifestation, c’est d’une part l’admirable courage de ces femmes et de ces hommes démocrates devant les oppresseurs, et d’autre part le refus de certains soldats d’obéir aux ordres de leurs supérieurs et de participer à la répression des manifestants. Il faut signaler que notre grande poétesse, Simîn Béhbahani, a eu l’occasion d’apprécier « la douceur » des coups de bâtons des forces de l’ordre !
Au cours de ce rassemblement, les femmes manifestantes portaient des placards célébrant le 8 mars et ayant pour slogan « La femme est l’égal de l’homme », « Nous voulons l’adhésion à la Convention de la protection des droits de la femme ». Elles ont aussi distribué des tracts, traitant des mêmes sujets, ou encore des événements du 8 mars, et dans lesquels on pouvait lire entre autres que « défendre les droits de la femme est synonyme de défendre les droits de l’homme ». Chantant un hymne célébrant la femme, elles ont crié contre l’assujettissement et la servitude de la femme, la discrimination, et la violence sexuelle. Mais le rassemblement n’a pas duré plus d’une demi-heure et des voyous barbares se sont précipités vers les manifestants, les journalistes et les personnes présentes sur les lieux. Ils ont confisqué les caméras et, hurlant des injures obscènes contre les femmes, ont empêché les manifestants d’avancer, arrêtant un certain nombre d’entre eux.
Nous déclarons encore une fois que nous soutenons le combat des femmes démocrates contre le régime et la mentalité machistes, contre toutes formes de discrimination de nature sexiste, et contre la violence sexuelle. Nous condamnons l’assaut des milices du régime contre la montée irrépressible du mouvement des femmes, et précisons que la défense des droits de la femme est au centre de la lutte pour les droits de l’homme. Nous insistons sur le fait que tout homme démocrate doit se montrer, aux côtés des femmes, comme un militant infatigable des droits de la femme et au service des nobles objectifs du mouvement des femmes.

Le bureau politique-éxécutive de l’organisation des fadaïan du peuple d’Iran(majoritaire)
Le 9 Mars 2006

Voici enfin quelques vers de l’hymne « Oh ! Femme !
Oh ! Symbole de la vie ! » :
Oh ! Femme !
Oh ! Symbole de la vie !
Le temps de la servitude est écoulé.
Un autre monde est possible,
Un monde qui verra le jour grâce à nos efforts.
Cette voix, c’est la voix de la liberté,
Cet appel, c’est la révolte de la conscience,
La liberté de la femme est possible,
Notre mouvement le promet.